Tête de Maure A Casa Funtana, chambres d'hôtes en Corse du Sud

 

 

 

Carbuccia

 

Plus de 300 habitants au dernier recensement, Carbuccia est situé dans la Haute vallée de la Gravona. La commune fait partie du Parc Naturel Régional de la Corse.

Le village

 

Le village est situé à une altitude moyenne de 500 mètres sur un versant de la chaîne du Rinosu, au pied du mont "Cachjoni" (1265 m), point culminant de la commune.

Cachjoni

 

Dès que l'on quitte la route nationale, passé le pont de Carbuccia, on est frappé par la richesse et la densité du couvert végétal : chênes verts, chênes liège, bruyères, myrtes, cystes, arbousiers géants, bruyères arborescentes, fougères royales,... et bien sûr châtaignier.

Chênes liège

 

Son orientation Nord-Est explique sa richesse en eau et procure en été une fraîcheur particulièrement appréciée. La majeure partie de la commune est pentue et entrecoupée de vallons profonds, au fond desquels coulent des torrents aux eaux claires.

Vue

 

La faune sauvage est importante : tortues d'Hermann, oiseaux sédentaires ou migrateurs, rapaces diurnes et nocturnes, chats sauvages (très difficiles à observer), renards et bien sûr sangliers. A cette faune s'ajoutent porcs et chèvres sauvages, difficiles à différencier des espèces domestiques, avec lesquelles elles frayent sans difficulté.

Cochons

 

Une promenade dans les ruelles ("stretti") du village vous permettront de découvrir quelques lieux de vie importants du village : L'église actuelle édifiée en 1884 et dédiée à Saint Jacques le Majeur (Carbuccia était une étape sur le pélerinage de Saint Jacques de Compostelle).

église Saint-Jacques

 

La fontaine centrale "u Matrali" où l'eau fraîche et potable coule en abondance, le lavoir, la petite chapelle Saint Antoine et bien d'autres choses encore...

Fontaine u Matrali

 

Quelques pas dans la campagne environnante et les signes de l'activité agro-pastorale passée se dévoileront à vous : maisonnettes ("casette") employées comme bergeries, séchoirs à châtaignes ou encore aire de battage du blé ("aghje"),...

Casetta

 

Sans oublier bien-sûr l'hospitalité de ses habitants.

 

Un peu dhistoire...

De tout temps le Celavu (Haute-vallée de la Gravona) a été l'objet d'une occupation humaine intense.

Intérieur d'un four à tuile

 

Ce terroir d'établissement d'une très ancienne civilisation agro-pastorale, ou refuge temporaire contre les envahisseurs, recèle de multiples sites préhistoriques encore peu connus.
Le territoire de Carbuccia en forme comme le verrou. C'est pour cela qu'il est si riche en vestiges de ces époques, à commencer par le "Casteddu di Capu Retu", forteresse de l'âge du bronze perchée sur un piton rocheux qui surveille la plaine, ou encore d'inombrables abris rocheux, autrefois habités, qui jalonnent le maquis.

abris sous roche

 

Si l'on ne sait rien de l'obscure période corso-romaine, ni du très haut Moyen-Äge (quelques vestiges de chapelles et une toponymie riche et spécifique), c'est vers l'an Mille que le village actuel se constitue, autour d'un vallon fertile et abrité des regards.

Il ne reste cependant que peu de témoignages de cette fondation, sinon la chapelle Sainte-Anne, rebâtie beaucoup plus tard sur les ruines de l'église Saint-Jacques édifiée au XIème siècle.

chapelle Ste Anne

 

Les plus anciennens maisons actuellement visibles ne remontent guère qu'au XVème siècle.

Malgré une histoire tumultueuse, au travers des guerres féodales, des incursions barbaresques, des luttes contre les gênois, le village s'est toutefois développé pour connaître son apogée au XIXème siècle.
L'église actuelle est édifiée en 1884 et les campagnes sont mises en valeur (routes, moulins, aires de battage,...)

Aire de battage

 

Fortement amputé par les massacres de la grande guerre, Carbuccia néanmoins compte aujoud'hui plus de 300 habitants et grâce à son environnement préservé (parc Naturel Régional) s'ouvre peu à peu au "tourisme vert"

 

 

 

 

tél : +33(0)4 95 20 68 82 ou +33 (0)6 16 20 19 98
contact@casafuntana.com